Des nouvelles peu rassurantes

Des nouvelles peu rassurantes
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Hier, nous avons vu l’oncologue et les nouvelles ne sont pas bonnes, ou du moins pas rassurantes.

Il nous fallait d’abord laisser 48h de répit aux intestins de Zoé en espérant qu’ils retrouvent suffisamment de mouvement pour tolérer un peu de fluides. Faute de pouvoir remanger, je me doutais que nous allions devoir nous rendre à l’hôpital pour faire poser un cathéter à Zoé (les intraveineuses étant devenues trop difficiles voire impossibles depuis un certain temps), aucune intervention n’étant pratiquée ici à Naomi House. J’avais tort. Nous avons découvert avec horreur que l’état de Zoé étant bien avancé, un voyage à l’hôpital ne ferait que la fatiguer davantage, que Zoé ne tolèrerait pas forcément mieux la nourriture et qu’un cathéter ne serait pas à l’abri d’une infection. Que désormais Zoé ne ressentirait pas forcément le besoin de boire ou manger alors qu’elle est alitée et ne bouge que très peu. Que lui imposer des souffrances supplémentaires ne servirait finalement à rien face à notre type de tumeur, notre monstre de GITC.

Et moi de rappeler à notre oncologue l’importance de continuer à administrer notre anticoagulant pour notre sténose et contre un possible AVC. Et lui de nous expliquer ne pas pouvoir contrôler tout à la fois et devoir se pencher en priorité sur le contrôle des symptômes. Qu’à ce stade de la maladie, la seule chose qu’on puisse faire et la plus importante, c’est bien malheureusement de veiller au confort de Zoé. Son anticoagulant ne lui sera donc administré que si et tant que Zoé tolèrera les liquides par sa sonde.

Cette nouvelle détérioration de notre état tend également à indiquer que nos stéroïdes ne fonctionnent plus et qu’il est donc préférable de les arrêter immédiatement (depuis vendredi soir) faute de provoquer plus d’effets secondaires.

Et Sylvain d’évoquer ensuite le temps. Et notre cœur à tous les deux de s’arrêter lorsque notre oncologue nous a répondu qu’il pensait assez improbable que Zoé parte cette nuit (la nuit dernière donc).. Ces quelques jours qu’il a fini par nous donner 😢, d’expérience, en espérant tous les trois plus bien sûr, et tout pendant que Zoé ne souffre pas.

Ma publication n’est en aucun cas pour critiquer notre oncologue alors qu’il nous faut tous penser au bien de Zoé avant tout. Zoé qui nous guide désormais et nous qui l’entourons du mieux que nous pouvons, comme toujours mais aussi selon les circonstances. Ma publication a bien pour but de relater cette conversation difficile qu’il nous a fallu avoir tous ensemble, ces choix difficiles ou plutôt toujours ces non-choix finalement régis par la maladie, et de vous donner des nouvelles de Zoé.

Quand bien même ses réponses nous ont quelque peu surpris, nous les comprenons alors que nous voyons notre petite Zoé fatiguée presque en permanence, transformée. Si la peine de la voir partir est immense, celle de ne plus la voir sourire, rire, manger, parler, bouger, marcher, et de la sentir triste l’est certainement tout autant.

Zoé à la diète pendant 48h et pourtant des pipis et même un caca, et ce petit mouvement dans les intestins depuis ce midi qui nous a permis de recommencer à nous alimenter tout doucement: 10ml par heure d’une eau fruitée pour la réhydrater est encourageant et toujours mieux que rien.

Après huit jours de gouttes et d’antibiotiques, ses petits yeux sont toujours rouges avec un voile qui doit certainement la gêner pour nous regarder et bien nous voir.

Son rythme cardiaque, la température de son corps, celle de ses membres est bonne.

Nous sommes toujours à Naomi House. Nous n’avons aucune idée de quand nous partirons, si nous en repartirons. Plus que jamais, un jour à la fois. Et beaucoup d’amour pour notre Princesse-Guerrière, toujours. ❤️

Photo du 19 mai 2014. 💕

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.