8 juin

8 juin
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Le début de la fin. C’était il y a trois semaines. Trois semaines aujourd’hui que nous sommes à Naomi House. Et aujourd’hui la fin ne semble pas loin.

40ml de notre eau fruitée dans la nuit d’hier mais rien aujourd’hui. Et pas bien plus les jours précédents. Le petit corps de Zoé déshydraté, presque volontairement alors que son estomac ne tolère plus ni médicaments ni fluides, plus rien en fait, et ce malgré nos pauses répétées pour tenter de récupérer. Son petit corps qui fatigue, ses besoins qui deviennent différents. Son petit corps qui semble dire stop à tout, nous dire stop même à nous qui croyions toujours à une amélioration, même toute petite. C’est pourtant bien Zoé qui nous guide, toujours.

Notre morphine et anti-vomissements toujours administrés via notre papillon sous-cutané, lui aussi changé quotidiennement (deux fois aujourd’hui) alors que Zoé semble faire une réaction. Les mêmes doses, de petites doses selon nos docteurs et pourtant suffisamment importantes pour rendre Zoé complètement endormie, léthargique et amorphe – la progression et évolution de notre tumeur ne devant pas aider.

Nos yeux ne travaillant plus, nous avons perdu le deuxième aujourd’hui. Ce petit voile que j’arrivais jusqu’ici plus ou moins à faire partir en nettoyant régulièrement ses yeux, ce même voile désormais devenu trop dense et trop épais.

Notre respiration également ralentie par la morphine: jusqu’á 8 respirations par minute ce matin.

On dit que le moment venu on le sentira.. Je l’ai senti cette après-midi alors que je reprenais les empreintes de doigts de Zoé pour un autre joli projet, une autre jolie toile. Ses petits doigts qui devenaient bleus avec un tout petit peu trop de pression.. Ses paupières elles aussi bleuies, son teint pâle, ses yeux entrouverts rouges, ses membres froids.. J’avais beau la regarder et tout revérifier régulièrement en espérant m’être trompée mais non.. Et puis le temps d’aller tous dîner et quelqu’un de venir nous chercher en plein repas alors que Zoé venait de s’étouffer et s’était arrêtée de respirer un moment, anormalement. Et puis Zoé de reprendre sa respiration, jusqu’à 15 respirations par minute ce soir. Le sprint de ma vie pour rejoindre notre chambre, et puis des larmes, beaucoup. Je ne m’étais pas trompée..

Ce soir, Zoé dort dans notre lit, entre nous deux, comme avant le 5 février 21019 et depuis le 23 mai 2016.
Ce soir, nous serons ensemble tous les trois et nous la réchaufferons, la sentirons, la câlinerons, la rassurerons. Ce soir, elle sera à nous et nous à elle.

On nous avait prévenus. On savait à quoi nous attendre. On reste jamais préparés pour autant. J’ai peur, on est terrorisés. Et tellement tristes. Mais presque comme d’habitude si j’ose dire, il n’y a malheureusement rien d’autre à faire d’autre que d’attendre, aux côtés de Zoé, qu’elle s’affaiblisse toujours plus et se décide à partir.. Et nous parents de nous retrouver complètement perdus.. 💔

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.