souvenirs

souvenirs
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.
Ces posts souvenirs qui nous rappellent notre parcours. “Ces gens exceptionnels que nous rencontrons dans ces circonstances exptionnelles” comme quelqu’un l’écrivait en commentaire à une de nos publications, et je ne parle pas que pour Deborah et AP Gignac/Myriam Salas ici, je parle de tous ces gens, vous tous qui nous avez apporté une quelconque aide et soutien.

Un an après, nous avons la « chance » d’être toujours en vie alors que nous avons perdu tant de nos copains autour de nous, presque tous en fait. Chaque départ vous brise un peu plus le coeur et vous rappelle d’une manière on ne peut plus brutale la dure réalité du GITC et ce fil tellement mince mais bel et bien là auquel on reste attachés qui s’appelle « espoir » et nous fait tenir.

Grâce aux fonds récoltés et disponibles sur le sol mexicain, et la santé de Zoé le permettant (et lui permettant de voyager), nous poursuivons les traitements qui semblent jusque là avoir réussi à Zoé. Elle se montre d’ailleurs particulièrement en forme depuis notre séjour en famille, insistant tout le temps à marcher même si avec notre aide, allant “explorer” à la recherche de ses jouets d’une pièce à l’autre, allant ouvrir à la porte. Hier encore, elle se relevait de son lit de la position couchées à allongée toute seule. Ou même dans la voiture, n’attendant pas que je vienne la chercher de son côté et me suivant du mien. De la salle de bains, je l’entendais aussi parler avec Ana, vraiment interagir avec elle, des choses qu’elle ne faisait plus depuis des mois. Des choses qu’on avait oublié qu’elle pouvait faire et nous avaient manqué.

Tout en nous battant, nous continuons de profiter de chaque jour qui nous est offert, toujours à notre rythme. Nous vivons le moment présent avec Zoé.

Nous parents n’en oublions pas de penser au lendemain pour autant, souvent entre adultes ou lorsque celle-ci dort, ou le matin au réveil, le soir au coucher, dans la salle de bains, aux toilettes, etc. Nous ne sommes évidemment pas sereins et souffrons à l’intérieur. Comme toujours et certainement encore plus avec le temps, nous appréhendons l’IRM de demain et le traitement de mercredi. Ces questions que nous nous posons avant toute procédure. Cette peur d’une énième intervention. Cette peur finalement de ce que l’avenir nous réserve. Une véritable torture psychologiquement que de vouloir contrôler ce qui reste incontrôlable.

Il est 9h ici au Mexique. Une belle journée commence, on va prendre notre petit déjeuner. Zoé a l’air en forme, c’est tout ce qui compte pour l’instant, on s’inquiètera plus tard…

Encore merci à eux, merci à vous, merci la vie! On t’aime Zoé! ❤️

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.